Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Séminaire ISTeP - Bruno Scalabrino

(Nice)

Analyses morphométriques et structurales de la bordure Nord de la chaîne du Rif (Maroc) : Impacts des processus géodynamiques sur la morphogénèse actuelle

L’évolution récente des reliefs résulte de la compétition entre les processus de déformation et d’érosion impactant directement les caractéristiques morphologiques des bassins versants et des systèmes hydrographiques associés. Située sur la bordure sud du bassin d’Alboran, la chaîne du Rif est une région clef afin de comprendre l’interaction entre les processus géodynamiques et les processus de surface. Cette région présente des particularités morpho-structurales (hauts reliefs, bassins Pliocènes surélevés, vallées perchées, terrasses marines et alluviales et zones en subsidence,…) traduisant des phénomènes tectoniques récents à actifs dont l’évolution spatio-temporelle est encore mal contrainte. Cinq paramètres morphométriques incluant i) la pente du bassin drainé (Sb), ii) l’intégrale hypsométrique (Hi), iii) le facteur d’asymétrie (Af), iv) le rapport de relief du bassin versant (Rh) et v) l’indice de rugosité du bassin (M), ont été extraits sur 150 bassins versants entre Tétouan et Al Hoceima. La combinaison de ces paramètres morphométriques permet d’obtenir un Indice d’activité tectonique relative (Irta) distribué spatialement à travers la chaîne du Rif. Plusieurs domaines morphotectoniques ont ainsi été définis présentant pour la plupart d’entre eux une surrection tectonique modérée à forte. Le premier, localisé dans les zones internes de la chaîne (région du système de failles de Jehba à Gibraltar), est marqué par une surrection diffuse s’estompant vers l’ouest. Les données structurales obtenues dans ce secteur montrent que cette surrection est accommodée par des systèmes de failles normales NE-SO et NO-SE d’âge plio-quaternaire compartimentant la marge rifaine et responsables de la morphogénèse actuelle du domaine. Le second, situé dans la région d’Al Hoceima-Ketama, se caractérise par une déformation active concentrée le long du système de failles transtensif de Bokkoya/Trougout/Nekor. D’un point de vue géodynamique, les processus profonds (fluage de la croûte inférieure, délamination, slab-window) contrôleraient la surrection lente et récente de la partie occidentale du Rif, tandis qu’à l’est, la déformation active et localisée serait essentiellement liée à l’indentation de la plaque africaine dans le bloc betico-rifain.

Ce séminaire/webinaire se tiendra en présentiel (la salle sera annoncée plus tard) ainsi qu'en ligne à partir de 12h30 via le lien Zoom ci-dessous.

https://zoom.us/j/92275790697?pwd=RElqcHFmSUlHSkRKVVFmemRLMFhZZz09
Meeting ID: 922 7579 0697
Passcode: 65zR0f

08/03/22

Traductions :

    Appartenant à

    20/09/18

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 127 membres dont :

    • 14 professeurs
    • 20 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche CNRS
    • 3 chargés de recherche CNRS
    • 10 ATER et post-docs
    • 38 doctorants
    • 21 ITA-IATSS
    • 4 CDD
    • 14 collaborateurs bénévoles (dont 7 émérites)